Les conséquences des crottes de chiens

Après les poissons et les chats, les chiens sont les animaux qui partagent le plus la vie des Français (7,4 millions de chiens en 2005).
Du coup, les crottes de chiens sont un véritable fléau pour les villes et elles provoquent de nombreux dégâts que ce soient des accidents (glissade sur le trottoir ou autres), des désagréments visuels et olfactifs, des problèmes d'ordre civique, mais aussi des soucis au niveau de l'image que renvoie la ville et particulièrement pour le tourisme.

Le danger des accidents

Par exemple à Paris c'est un total de 650 personnes qui sont hospitalisées chaque année car elles ont glissé sur une crotte de chien. Cela fait beaucoup pour des déjections de chiens. Il faut savoir qu'en cas de glissade, la collectivité locale peut être tenue responsable de l'accident. On sait aussi qu'en Grande-Bretagne, 700 000 tonnes de crottes sont produites par an. Certes là-bas quelqu'un a eu l'idée d'inventer une machine qui transforme les crottes de chien en énergie ( plus précisément en électricité et en bio-gaz). Mais retransformée ou pas, il y a toujours une bonne raison pour ramasser les crottes de chiens.

Ce n'est pas tout, l'odeur que produit la crotte peut être insoutenable et rendre les gens malades. Ce fut le cas dans l'histoire de cet avion qui a dû se poser en urgence à cause de l'odeur qui avait envahi la cabine.

Un impact sur les relations entre voisins

Il arrive aussi parfois que des déjections canines provoquent des histoires qui se finissent très mal comme cette fois où un jeune homme s'est retrouvé en prison pour avoir violemment frappé son voisin, après que ce voisin est apostrophé sa mère qui promenait son chien. Ce chien allait faire ses besoins devant le voisin ce qui n'est naturellement pas acceptable. Sa mère étant allé se plaindre à son fils, la réaction ne s'est pas fait attendre et a été assez violente. Le voisin s'est retrouvé à l'hôpital avec une fracture de la mâchoire et le jeune fils vengeur a lui écopé d'une peine de prison d'un an ferme. La mère a été considérée comme complice des actes.

De la simple incivilité aux cas qui dégénèrent, les crottes de chiens posent bien des problèmes d'hygiène et des troubles à l'ordre public si on ne fait rien.

Un véritable risque de maladie

Les chiens, comme les autres animaux, peuvent être porteurs de parasites transmissibles à l'homme. L’une des parasitoses les plus répandue s'appelle la toxocarose. Elle est causée par des ascarides dont les chiens sont porteurs. En France, les cas d'infection chez l’homme sont heureusement devenus très peu fréquent, en raison des progrès de l’hygiène, à condition que les rues et les squares restent le plus propre possible. Les enfants sont hélas les plus vulnérables à la contamination et une attention toute particulière doit être portée aux lieux où ils jouent.

Toujours dans la famille des maladies parasitaires, il existe l'echinococcose due aux échinocoques qui sont de petits ténias (vers intestinaux plats) de quelques millimètres. Les chiens et parfois les chats peuvent les véhiculer.

Le meilleur moyen de prévenir la contamination parasitaire est de ramasser les crottes de votre animal !

 

Des conséquences fâcheuses pour les propriétaires de chiens

Les propriétaires de chiens doivent parfois faire face à des mesures radicales de la part des administrations dans leur lutte contre les déjections canines.

En effet, dans la ville du Mans, les trop nombreuses crottes de chiens ont incité la mairie à interdire purement et simplement l'accès des parcs à nos compagnons à quatre pattes. Ce genre de mesure doit permettre la limitation du nombre de crottes présentent dans la rue mais cela se fait au détriment des possesseurs de chiens.